Le palo Santo, fausse rumeur

Vous avez sans doute déjà toutes et tous lu sur la toile ou entendu de la bouche d’un(e) ami(e) les rumeurs qui circulent sur les réseaux selon lesquelles le Palo Santo serait en voie de disparition et que nous devrions tous arrêter d’en acheter.

Eh bien malgré tout ce tapage sur ce sujet, NON ! Le Palo Santo n’est pas sur la liste des espèces en voie de disparition. L’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) a déclaré que la situation du Palo Santo Bursera Graveolens n’était pas préoccupante. Oui, je vous le répète le Palo Santo Bursera Graveolens n’est pas en voie de disparition et vous répéter son petit nom, Bursera Graveolens, a toute son importance puisqu’il existe d’autres essences de Palo Santo.

La variété que nous proposons est Bursera Graveolens, mais il en existe une autre aussi nommée Palo Santo mais de son petit nom : Lignum Vitae Argentinean. Un bois sombre considéré comme le plus lourd et le plus dur au monde, d’où sa réputation de bois de fer. Il est utilisé par l’industrie du meuble et serait quant à lui beaucoup plus protégé et se retrouverait régulièrement sur les listes de surveillance des espèces en voie de disparition.

Mais alors pourquoi une telle confusion me direz-vous ? C’est une excellente question à laquelle je n’ai pas la réponse. Je ne peux donc que supposer : soit un manque d’information des magazines relayant ces inepties, soit comme bien souvent, un moyen de détourner l’attention vers un problème qui n’en est pas un pendant que de véritables catastrophes se déroulent juste à côté. Je pense forcément en cet instant à la déforestation massive et volontaire de l’Amazonie pour des sociétés d’agroalimentaire (source : www.wwf.fr/espaces-prioritaires/amazonie).